9 juillet, 2021
Du président

Est-ce que votre conseil d’administration fonctionne avec détermination et intention?

Neeki Motabar

Au sein des fondations philanthropiques, le conseil d’administration est l’une des principales entités stratégiques qui aident l’organisme à concrétiser un impact sociétal positif. À ce titre, la bonne gouvernance du conseil est donc essentielle non seulement dans son fonctionnement, mais aussi pour permettre à l’organisme d’atteindre ses objectifs. Cet article vous guidera à travers les principes de base d’un conseil suivent un leadership a but concret (purpose-driven Board leadership) présentée comme un moyen de réinventer la gouvernance de votre organisation.

*Ce qui suit résume le webinaire « The Four Principles of Purpose-Driven Leadership » (Les quatre principes de la direction motivée par un objectif) présenté par BoardSource. Vous pouvez accéder à l’enregistrement du webinaire ici.

  1. Le but avant l’organisation

Naturellement, un conseil d’administration au fonctionnement motivé par un but fait passer son but avant toute autre chose. Le but d’une organisation est sa raison d’être, la raison pour laquelle elle existe en premier lier. Il s’agit d’une fusion entre la mission et les valeurs de votre organisation.

Ce qui différencie un conseil d’administration axé sur un but d’un conseil d’administration traditionnel, c’est le « Qui » dans la question « Qui est au cœur du service rendu? » Un conseil d’administration axé sur un but est d’abord et avant tout au service de la communauté qu’il dessert. La responsabilité du conseil d’administration est donc d’établir un programme qui permettra d’atteindre le but, l’objectif, de l’organisation et de maximiser l’impact positif. C’est là l’essence même du « but avant l’organisation ».

Là où un conseil d’administration traditionnel se demande : « Qu’est-ce qui est le mieux pour notre organisme? », la principale question qui compte pour un conseil d’administration motivé par un but est « Qu’est-ce qui est le mieux pour atteindre le résultat social que nous souhaitons et recherchons? »

  1. Le respect de l’écosystème

Un écosystème est un système interconnecté au sein duquel une organisation opère. Respecter l’écosystème c’est reconnaître le fait que les actions et les décisions de votre organisation ont des effets palpables, aussi bien positifs que négatifs sur son écosystème environnant. Toute action ou décision prise par le conseil d’administration aura des répercussions.

La direction d’un conseil d’administration centrée sur un but exige un engagement à être un acteur et un décideur responsable au sein de l’écosystème. Et cette implication se traduit par un processus continu d’apprentissage, de communication et de réflexion partagé par tous les membres du conseil. Bien que ce processus puisse être différent pour chaque individu, il doit être fondé sur une compréhension commune du but de l’organisation et de son rôle au sein la communauté.

Si vous êtes membre d’un conseil d’administration, il est essentiel que vous ayez une connaissance approfondie des personnes concernées par le travail de l’organisation, de la nature des défis sociétaux auxquels l’organisation s’attaque, des autres intervenants présents dans votre écosystème… Cette liste n’est nullement exhaustive. Elle devrait plutôt servir de point de départ pour guider le continuum de l’apprentissage.

Là où un conseil d’administration traditionnel se demanderait : « Quel impact telle chose aurait-elle sur notre organisation? », un conseil d’administration motivé par un but se posera les questions suivantes : « Quel impact telle chose aurait-elle sur tous les acteurs et toutes les dynamiques de notre écosystème? Cela créera-t-il le meilleur résultat pour l’ensemble de notre écosystème? Cela nous aidera-t-il, en tant qu’écosystème, à produire le maximum de bienfaits?

  1. Un état d’esprit axé sur l’équité

Un état d’esprit axé sur l’équité se définit (entre autres) par “ un engagement à faire progresser les résultats équitables, et à interroger et éviter les façons dont les stratégies et le travail de l’organisation peuvent renforcer les inégalités systémiques”.

La composition du conseil d’administration est un moyen fort d’institutionnaliser un état d’esprit axé sur l’équité. La race, le genre, les expériences vécues, les réseaux, les compétences et les expertises sont des éléments, parmi d’autres, à prendre en compte pour composer un conseil d’administration inclusif. Un conseil d’administration inclusif fonctionne en se basant sur la confiance, le respect et la collaboration. S’il existe un décalage entre le conseil d’administration d’un organisme et la communauté qu’il dessert, alors l’organisme risque non seulement de ne pas être au fait d’iniquités systémiques, mais aussi, éventuellement, de les renforcer.

Il est tout aussi important de s’assurer que cet état d’esprit d’équité habite les processus Tout aussi important est l’esprit d’équité dans la prise de décision du Conseil, en particulier dans l’allocation des ressources. De plus, un engagement en faveur d’un état d’esprit visant à l’équité exige des évaluations critiques et une surveillance programmatique qui peuvent identifier tout impact disparate (l’accès à des données désagrégées est alors essentiel à cette étape).

Là où un conseil d’administration traditionnel se demanderait : “Comment notre stratégie fera-t-elle progresser notre mission?”

Un conseil d’administration centré sur un but se posera la question suivante : “Comment notre stratégie pourrait-elle renforcer des iniquités systémiques et que sommes-nous prêts à faire pour éviter cela?”

  1. Une parole et un pouvoir avalisés

Sous ce titre, se trouve, entre autres, “la reconnaissance nécessaire du fait que le pouvoir de l’organisation et sa prise de parole doivent être avalisés par les personnes qui sont les plus touchées par le travail de celle-ci”. La voix et le pouvoir avalisé sont une condition nécessaire à l’établissement d’un véritable partenariat avec la communauté desservie par l’organisation.

Au cœur de cette approche, on retrouve l’obtention par le conseil d’administration d’une habilitation à diriger. Le conseil doit avoir une compréhension approfondie des besoins, des préférences et des aspirations de la communauté. Un conseil d’administration axé sur un but a la responsabilité de partager le pouvoir en s’impliquant directement auprès de la communauté et en veillant à ce que les besoins de celle-ci soient représentés au conseil. C’est là que la notion d’inclusivité dans la composition du conseil – en particulier avec l’inclusion de personnes ayant des expériences vécues diversifiées – prend tout son sens.

Là où un conseil d’administration traditionnel se demanderait : “À notre avis, qu’est-ce qui est le mieux?” (Sans réfléchir à ce que recouvre le “nous”), un conseil d’administration axé sur un but se demandera : Sommes-nous, en tant que conseil d’administration, dotés d’un effectif qui assure que notre pouvoir est en fait détenu par la communauté concernée par le travail de l’organisme? Faisons-nous tout notre possible pour comprendre ce que nos intervenants de programmes nous disent être le plus important?”

Se diriger vers la mise en place d’un conseil d’administration centré sur un but

Établir une direction de conseil d’administration axée sur un but est un processus continu et progressif. Un tel projet nécessite aussi un engagement significatif. Il faut poser des questions difficiles et critiques sur le fonctionnement, la composition et les décisions de son conseil d’administration. Essentiellement, il faut qu’il existe une volonté sincère d’établir la confiance, de définir une perspective et de développer les capacités.

 

Je souhaite la meilleure des chances à ceux et celles qui se dirigeront dans cette voie. N’hésitez pas à communiquer avec moi si vous avez des questions ou des commentaires : nmotabar@pfc.ca.

Billets connexes

You may also like:

  • Outils et informations à votre disposition : des ressources pour faciliter…

    Au sein des fondations philanthropiques, le conseil d’administration est l’une des principales entités stratégiques qui aident l’organisme à concrétiser un impact sociétal positif. À ce titre, la bonne gouvernance du conseil est donc essentielle non seulement dans son fonctionnement, mais aussi pour permettre à l’organisme d’atteindre ses objectifs. Cet article vous guidera à travers les [...]

     

  • Réflexions sur la façon dont nous bâtissons un avenir financier…

    Au sein des fondations philanthropiques, le conseil d’administration est l’une des principales entités stratégiques qui aident l’organisme à concrétiser un impact sociétal positif. À ce titre, la bonne gouvernance du conseil est donc essentielle non seulement dans son fonctionnement, mais aussi pour permettre à l’organisme d’atteindre ses objectifs. Cet article vous guidera à travers les [...]

     

  • Des données pour l’équité : assurer une philanthropie inclusive: la…

    Au sein des fondations philanthropiques, le conseil d’administration est l’une des principales entités stratégiques qui aident l’organisme à concrétiser un impact sociétal positif. À ce titre, la bonne gouvernance du conseil est donc essentielle non seulement dans son fonctionnement, mais aussi pour permettre à l’organisme d’atteindre ses objectifs. Cet article vous guidera à travers les [...]

     

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.