12 mars, 2021
Du président

Philanthropie et la COVID : prendre le temps de réfléchir et de faire une pause

Jean-Marc Mangin, Président directeur-général, Fondations philanthropiques Canada

Les douze derniers mois nous ont tous amenés à modifier et à accroître notre activité et à nous demander comment nous pouvions améliorer notre impact collectif en tant que bailleurs de fonds, investisseurs et partenaires. Répondre aux crises a été un agent de transformation pour beaucoup d’acteurs du secteur des fondations. Nous sommes poussés à explorer et à innover pour parvenir à mieux soutenir, et d’une manière qui soit vraiment inclusive, la construction de la communauté et des liens qui nous unissent.

Notre travail se poursuivra à mesure que notre monde sortira lentement de la crise de la COVID. Une nouvelle réalité va émerger et elle va nous imposer d’en faire plus : plus de transparence, plus de confiance, plus de prises de risques, plus d’innovation, plus d’ancrage dans les réalités locales, mais aussi dans le même temps, plus de globalité.

Chez FPC, nous allons continuer d’accompagner nos membres dans leur cheminement au travers de notre sélection hebdomadaire de nouvelles, de nos webinaires du mercredi, de nos ateliers, de nos travaux de recherches et de notre soutien à la collaboration et aux communautés de pratique.

Mais, je dois aussi admettre que nous sommes également fatigués. L’équipe de FPC prendra d’ailleurs une pause bien méritée du 15 au 19 mars. Nous en profiterons pour nous ressourcer, réfléchir et ainsi régénérer notre santé mentale.

Personnellement, je vais lire deux livres qui nous invitent à faire un saut dans l’imaginaire, à regarder à la fois en arrière et vers l’avant avec espoir et optimisme et à réaliser une fois de plus que les humains peuvent s’épanouir à travers une crise. Ces livres sont : Commanding Hope de Thomas Homer-Dixon et Humanité : une histoire optimiste de Rutger Bregman.

C’est un privilège de pouvoir faire une telle pause. Si cela est possible, je vous encourage à faire de même et à soutenir vos partenaires pour que chacun puisse reprendre son souffle, et bien accueillir printemps.

Billets connexes

You may also like:

  • Amplifier les impacts positifs de la philanthropie

    2020 a été et est toujours une année jalonnée de nombreux défis. La COVID-19 a mis en évidence et amplifié les disparités existantes au sein de la société canadienne et dans le monde.

     

  • Entretien avec Adwoa K. Buahene, membre du conseil d’administration de…

    Les douze derniers mois nous ont tous amenés à modifier et à accroître notre activité et à nous demander comment nous pouvions améliorer notre impact collectif en tant que bailleurs de fonds, investisseurs et partenaires. Répondre aux crises a été un agent de transformation pour beaucoup d’acteurs du secteur des fondations. Nous sommes poussés à [...]

     

  • Comment les fondations peuvent-elles s’adapter aux sombres réalités de 2020?

    Les douze derniers mois nous ont tous amenés à modifier et à accroître notre activité et à nous demander comment nous pouvions améliorer notre impact collectif en tant que bailleurs de fonds, investisseurs et partenaires. Répondre aux crises a été un agent de transformation pour beaucoup d’acteurs du secteur des fondations. Nous sommes poussés à [...]

     

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.