23 avril, 2019
De la présidente

Un cadre pour la philanthropie

Hilary Pearson

Comment comprendre ce qu’est une fondation philanthropique? Il n’y a pas de réponse simple à cette question simple. De nombreuses réponses sont possibles. Une organisation qui possède de l’argent qu’elle donne? Une organisation qui gère des programmes? Une organisation qui finance d’autres organisations pour susciter un changement dans la collectivité? Une organisation qui finance la recherche et l’acquisition de connaissances, ou qui mobilise des parties prenantes autour d’un enjeu, ou qui finance des innovations audacieuses qu’aucune autre entité ne peut financer?

Comment clarifier la portée et l’éventail des activités d’une fondation? Une « théorie de la fondation » ou, en termes moins grandiloquents, un « cadre » philanthropique peut être utile. C’est précisément ce que nous offre Rockefeller Philanthropy Advisors, un organisme américain qui conseille et soutient les fondations depuis 2002, avec The Philanthropy Framework, un guide de réflexion ou un outil, comme RPA le qualifie, « pour fournir aux fondations nouvelles ou bien établies une structure permettant un alignement de leurs ressources pour engendrer des retombées maximales ».

Le mot clé dans cette phrase est « alignement ». Depuis 2013, RPA travaille à la définition d’une « théorie de la fondation » qui aligne les ressources et stratégies d’une fondation, et ses obligations envers ses parties prenantes, avec son but. RPA a lancé ce projet pour examiner comment les dirigeants (employés et administrateurs) d’une fondation pourraient envisager leur organisation sous un angle qui dépasse le simple examen et la planification de leurs programmes. En collaboration avec plus de 50 fondations américaines et européennes, RPA a élaboré et mis à l’essai un cadre qui facilite l’alignement des composantes du « système » d’une fondation. Ces composantes sont les suivantes : une charte, un contrat social et un modèle opérationnel. C’est une façon intéressante de définir des facettes d’une fondation que l’on examine parfois séparément, mais pas toujours de façon alignée. Plus précisément, la charte est la mission, la portée, les valeurs, la structure de gouvernance et le but de la fondation, tel qu’elle le conçoit. Son contrat social est son « accord implicite ou explicite avec la société au sujet de la valeur qu’elle créera ». Son modèle opérationnel est l’approche que la fondation adopte par rapport aux ressources, aux structures et aux systèmes nécessaires pour mener ses actions ou mettre en œuvre ses stratégies.

La plupart des fondations ont articulé une quelconque visée (même si elles ne l’ont pas forcément fait par écrit). La majorité font des dons conformément à cette visée. Et bon nombre ont affecté des ressources à l’octroi de ces dons, formellement ou non. Peu de fondations, pour tout dire, s’interrogent longuement sur leur contrat avec la société au sujet de la valeur qu’elles créent pour elle et sur leur obligation de rendre des comptes. Le but est d’examiner et, ce faisant, de trouver des moyens pour aligner ces éléments afin de jouer un rôle plus utile. RPA a élaboré un guide qui définit chacun de ces éléments et qui fournit un outil pour en discuter.

Même si bon nombre des fondations qui ont mis à l’essai le cadre de RPA avant la publication du guide sont de grandes fondations, je suis d’avis que les trois éléments définis par RPA s’appliquent tout autant aux petites fondations. La première chose que vous devez déterminer, que la fondation soit petite ou grande, c’est si vous la considérez comme une organisation et non simplement comme un véhicule philanthropique individualisé. Si la fondation est une organisation, vous devrez prendre des décisions la concernant. Quelles sont ses valeurs? Que veut-elle accomplir? De quelle façon? Qui souhaite-t-elle informer de son action et pourquoi? Ce guide vous aidera à réfléchir aux façons d’aligner tous ces éléments les uns avec les autres. Par exemple, si un de vos buts consiste à réduire les inégalités, à éradiquer la pauvreté ou à multiplier les chances offertes aux groupes défavorisés et que vous avez une perspective à long terme, accordez-vous un soutien financier pluriannuel et sans conditions à vos donataires (puisqu’ils sont nombreux à éprouver des problèmes de capacité interne)? Cherchez-vous de manière proactive à faire en sorte que les populations que vous tentez d’aider soient représentées au sein de votre organisation puisqu’elles participent rarement aux décisions? Faites-vous preuve de transparence pour que vos partenaires comprennent votre processus décisionnel? Utilisez-vous vos capacités de mobilisation pour rassembler les groupes marginalisés afin qu’ils puissent s’entraider plus efficacement?

Ce ne sont là que quelques-unes des questions que les dirigeants d’une organisation peuvent se poser. Dans son guide, RPA présente certains des moyens qu’ont pris les fondations avec lesquelles il a travaillé pour élaborer leur charte, leur modèle opérationnel et leur contrat social de façon à renforcer chacun de ces éléments. De nombreuses décisions différentes sont possibles pour chaque élément. RPA ne recommande aucune recette en particulier, mais ces éléments sont extrêmement utiles pour définir ce qui est important pour assurer le succès et la pertinence d’une fondation en tant qu’« organisation », et non seulement comme un assemblage d’actifs et de dons.

Presque simultanément, le Center for Effective Philanthropy a publié un rapport intitulé Greater Good: Lessons from Those Who Have Started Major Grantmaking Organizations. Ce rapport sublime les leçons de 35 dirigeants de 14 fondations qui ont aidé leur organisation à prendre son envol. Une de ces leçons est remarquablement similaire à celles des dirigeants consultés aux fins du guide de RPA : veillez à ce que les donateurs, administrateurs, employés et donataires comprennent tous comment la fondation accomplira son travail. En outre, les dirigeants interviewés par le CEP indiquent qu’il faut un leadership caractérisé par l’humilité, le courage et l’ingéniosité ainsi qu’une organisation qui a une vision du succès et un penchant pour l’apprentissage.

Ces nouvelles compilations contiennent des réflexions et des conseils judicieux pour structurer le travail d’une fondation.

Billets connexes

You may also like:

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.