16 novembre, 2018
Blogue Invites

Ma liste de lecture au lendemain de la conférence de FPC

Jillian Witt

L’un des nombreux avantages qu’offre une conférence comme celle de FPC est l’occasion d’écouter ses collègues parler des enjeux qui les préoccupent. Immanquablement, ma liste de lecture s’allonge. Voici quelques-uns des livres et des rapports que j’ai ajoutés à ma liste de lecture après avoir assisté à la conférence de FPC il y a quelques semaines. Et vous, qu’avez-vous ajouté à votre liste de lecture? Faites-en part dans la section des commentaires ci-dessous.

Les conséquences de l’agonie des salles de rédaction apparaissent chaque jour plus nettement. La série de Catherine Wallace présente quelques nouvelles façons de pratiquer le journalisme qui rassemblent un éventail d’acteurs, y compris des donateurs, pour une population bien informée. Je suis particulièrement avide d’en savoir plus sur le concept de l’« information citoyenne » dont Mme Wallace a discuté durant l’atelier sur l’intersection entre la philanthropie et le journalisme d’intérêt public.

J’ai déjà commencé à lire ce tout nouveau livre d’Edgar Villanueva, dans lequel ce dernier examine comment les racines colonialistes de la philanthropie se perpétuent encore aujourd’hui et propose au secteur philanthropique sept étapes vers la guérison. Vous pouvez également en apprendre plus sur cet auteur en lisant son interview avec Justin Wiebe, autre participant à la conférence, dans The Philanthropist.

Jon McPhedran-Waitzer a mentionné ce livre pendant l’atelier sur les données au soutien de l’impact. Durant cet atelier, les animateurs ont parlé d’une coalition qui met au point un programme politique conjoint sur le partage des données au Canada. L’accès aux données gouvernementales, si celles-ci sont utilisées à bon escient, offre la possibilité d’assurer un meilleur suivi des résultats et d’éclairer les politiques, mais si ces données sont utilisées à mauvais escient, elles risquent d’intensifier les problèmes auxquels des organismes tentent précisément de remédier. L’ouvrage de Virginia Eubanks, Automating Inequality, présente quelques exemples des conséquences que nous voulons éviter au Canada.

Bon, je l’avoue, j’ai déjà lu tous les articles de cette série, mais je ne peux m’empêcher  d’insérer celle-ci dans ma liste puisqu’elle a été mentionnée maintes et maintes fois durant la conférence. Saviez-vous que plus d’un million de Français ont des économies placées dans des produits financiers solidaires? Cette série met en lumière ce qui se fait en Europe, mais elle nous rappelle en même temps que nous avons bien des choses à apprendre de nos homologues des quatre coins de la planète. Je vais suivre le conseil du conférencier Gerry Salole et commencer à m’intéresser aussi à l’évolution de la philanthropie en Chine.

Billets connexes

You may also like:

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.